3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 08:00

    Las-bas-si-j-y-suis.jpg

A 15h je mets mon casque et se mélange dans mes oreilles espoir, culture, résistance, liberté, amour...
Sur France Inter la formidable émission LA BAS SI J'Y SUIS m'ouvre les yeux l'esprit et le coeur depuis plusieurs années.

Vendredi dernier Laurence Bloch, la nouvelle directrice de France Inter, en a annoncé l'arrêt.
Sans raison valable, brusquement, lâchement.

SOUTENONS LA BAS SI J'Y SUIS !

 

pigeon2

 

Partager cet article

commentaires

K
La voix des sans-voix, cette émission me berce depuis mon enfance, pétition signée ! C'est scandaleux ! Une radio du service publique qui veut virer une émission de cet ordre, classe ! En espérant<br /> que la lutte porte ses fruits ! Merci pour ce chouette dessin !
Répondre
L
<br /> <br /> Plus près des jetable que des notables !<br /> Merci pour ce mesage, ça me fait plaisir de sentir que cette emission est soutenue.<br /> J'éspère vraiment qu'on arrivera à faire quelque chose...<br /> <br /> <br /> <br />
M
Pétition signée dès l'annonce de l'arret de là-bas !<br /> <br /> Superbe émission, et super dessin de soutien. Des rassemblements s'organisent devant la maison de la radio pour appeler à l'annulation de cette décision imbécile !
Répondre
L
<br /> <br /> Rah ça me fous tellement en colère.<br /> Je ne pouvais pas être là au rassemblement samedi mais je vais suivre ça de près pour ne pas louper les suivants !<br /> <br /> <br /> <br />
T
Pétition signée !
Répondre
L
<br /> <br /> Ouaiiis !<br /> <br /> <br /> <br />

nom1.jpg

    

 

 

 

 

 

 

 

 

vide.jpg

 La boutique c'est par là :

vide.jpg

 liliaimelenougat@gmail.com

vide.jpg
FAQ.jpg
vide

portfolio

facebook.jpg

 

 

pinterest.jpg       

vide

vide

"Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits."