28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 07:00
Les enfants, la plage et les rêves

Parce qu'aller à la plage avec des enfants c'est quand même :

- porter beaucoup trop d'affaires
- crémer les enfants, enfin essayer, pendant qu'ils se débattent et hurlent
- étendre les serviettes
- résoudre le conflit parce qu'ils veulent la même serviette
- les amener se baigner dans l'eau "trop froide et trop salé maman"
- consoler numéro un qui trouve que le sable ça gratte pendant que numéro 2 se noie
- sauver numéro 2 pendant que numéro 1 se noie
- proposer un château de sable et le construire seule pendant qu'ils se plaignent 
que ça n'avance pas
- remballer beaucoup trop d'affaire
- se rendre compte que vous ne vous êtes pas crémer et avez de gros coup de soleil
- mais surtout continuer à se vanter d'habiter près de la mer pour faire rager les copains parisiens


 

Partager cet article

commentaires

L
L'espoir fait vivre, c'est déjà bien d'y croire en tout cas :D
Répondre
H
MDR ... Trop trop vrai !!!
Répondre
L
;)
J
Arrêeete! Je pars à la mer (enfin on dit à l'océan il paraît... Mais moi je dis que c'est pareil) dans deux semaine pour le première fois avec Bébou et tu viens de briser tous mes rêves.... Snif!
Répondre
M
ça dépend où tu vas! les gens du sud ouest disent l'océan parce qu'ils sont proche de l'océan et de la mer donc il faut distinguer, mais pour nous bretons, c'est toujours la mer (celle qui prend l'homme tadada)!
pour le reste franchement ça n'a rien de régional!
L
Non on est à égalité, c'est la fiiiiin !
L
Avec un enfant vous êtes encore en surnombre, ça va le faire ! :)

nom1.jpg

    

 

 

 

 

 

 

 

 

vide.jpg

 La boutique c'est par là :

vide.jpg

 liliaimelenougat@gmail.com

vide.jpg
FAQ.jpg
vide

portfolio

facebook.jpg

 

 

pinterest.jpg       

vide

vide

"Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits."